Edit
SUPPORT & DOWNLOAD

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

  • 198 West 21th Street, Suite 748
  • New York, NY 918200
  • detheme@company.ninja
  • +1 78889 8298
FOLLOW US
Comment devenir traducteur freelance ?
Comment devenir traducteur freelance ?

Avez-vous des capacités linguistiques ? De ce fait, pourquoi ne pas vous lancer dans le métier de la traduction en ligne ? Avec vos talents et votre rapidité, vous pouvez parfaitement devenir un traducteur freelance afin de gagner une somme importante. Pour vous donner une idée de ce métier, faisons un tour d’horizon sur les bases à connaître dans ce domaine.

Les qualités d’un traducteur freelance

La bonne nouvelle, c’est que pour devenir un traducteur freelance, vous n’avez pas vraiment besoin de diplômes. Tout le monde peut l’effectuer, quel que soit son niveau. Et ce n’est pas tout ! Le traducteur est également un métier que l’on peut parfaitement associer à une autre activité. En ce qui concerne les qualités requises, il est important que vous maîtrisiez au moins deux langues. Et bien évidemment, vous devrez maîtriser la grammaire et l’orthographe de ces deux langues.

Les missions d’un traducteur freelance

Les tâches confiées à un traducteur freelance sont loin d’être difficile. En général, vos clients vous confieront des textes écrits sur une langue spécifique. En tant que traducteur, vous allez devoir traduire ce texte en une autre langue définie par le client. Bien entendu, il ne faut pas effectuer une traduction mot à mot. Il faut que le texte soit bien rédigé, avec des phrases correctes, des mots justes et sans aucune photo de grammaire ni d’orthographes.

Comment devenir traducteur freelance ?

La structure juridique indispensable

Comme toute autre professionnel, un traducteur peut lui aussi travailler au sein d’une entreprise. Mais actuellement, la plupart des gens qui pratiquent ce métier optent pour le freelance. Cependant, pour que tout soit en règle, vous devrez passer par une structure juridique. Dans ce contexte, vous avez le choix entre de nombreuses options. Vous pouvez opter pour le statut d’autoentrepreneur ou de SASU. Tout dépend de vous et de vos besoins. Dans tous les cas, pensez à bien vous renseigner avant de prendre une décision pour éviter les mauvaises surprises.

La rémunération pour la traduction

Pour être précis, il nous est difficile de définir convenablement la somme que vous pouvez recevoir en effectuant une traduction freelance. Tout simplement parce que cela dépend du thème et de votre client. Mais, de manière générale, vous pouvez gagner entre 0,04 et 0,21 euro par mot.

Comment devenir traducteur freelance ?
ut Phasellus non odio Nullam accumsan ante. consectetur Aenean elementum